Mancera et l’origine des Carmes Déchaux.

Dans un recoin de son centre urbain, Mancera de Abajo conserve un important fragment d’histoire. Les ruines de l’ancien palais seigneurial et de son moulin, ainsi que le couvent des Carmes, nous servent à raconter l’histoire d’une ville au passé grandiose.

Lorsque Sainte-Thérèse initie l’extension de la Réforme Carmélite, avec la fondation du deuxième couvent de religieuses à Medina del Campo, elle lance également le projet, plus ardu, de réformer les Pères Carmélites. Arrivée à Médina, elle fait part de son rêve aux frères Antoine de Jésus et Jean de Saint-Matthias (Saint-Jean de la Croix), qui proposèrent avec enthousiasme de l’aider à le réaliser le plus tôt possible.

En 1568, sur une petite et pauvre propriété du domaine de Duruelo donnée par un noble d’Avila, ce rêve se réalisa, donnant naissance au premier monastère masculin des Carmes Déchaux. En 1570, cette première fondation fut transférée ici, à Mancera de Abajo, donnant lieu à une relation intense entre la ville et l’ordre carmélite qui se poursuit encore aujourd’hui.

 
 
 
 
 
 
 
         

Ayuntamiento de Mancera de Abajo. 2018
Plaza La Paz, 1 - 37315 - Mancera de Abajo. Telf.: 923 56 00 01